Affiche de L'Agence

L'Agence


Réalisé par George Nolfi .
Avec Matt Damon, Emily Blunt...
Date de sortie : 23 mars 2011


Synopsis :

Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ? David Norris entrevoit l'avenir que le Sort lui réserve et se rend compte qu'il aspire à une autre vie que celle qui lui a été tracée. Pour y parvenir, il va devoir poursuivre la femme, dont il est tombé follement amoureux.

 






Quand on m’a demandé de résumer le film alors que je n’avais vu que la bande-annonce j’ai eu beaucoup de mal. « Alors c’est un gars qui veut devenir sénateur de l’Etat de New-York sauf qu’il rencontre la femme de sa vie dans les chiottes et ya des gens qui sont pas contents qu’ils soient ensemble alors ils font tout pour les séparer ». Je n’étais moi-même pas convaincu parce que je disais et pourtant je n’étais pas du tout loin du compte puisqu’on pourrait bel et bien résumer le film comme ça. Mais évidemment, l’intrigue comporte d’autres éléments qui rendent le pitch beaucoup plus intéressant. Le film vacille donc entre comédie romantique, film de conspiration politique et… fantastique. Un mariage des genres détonant qui surprend au premier abord mais qui ne choque pas tant le tout est bien intégré.

 

 

Si, d’après la bande-annonce, le film déborde de scènes d’action, ce n’est pas vraiment le cas en réalité. Il y en a bien sûr, mais pas tant que ça, ce qui n’est pas un mal d’ailleurs puisque même si elles se font rares, elles sont souvent très prenantes comme par exemple la dernière course-poursuite avant le dénouement final. Au-delà de la dimension fantastique, le film surprend par son montage. Non pas qu’il parte dans tous les sens, tous les évènements se déroulent de manière chronologique et de manière bien banale, seulement nous avons le droit à des ellipses de temps importantes d’abord un mois, puis six mois et enfin trois ans. Légèrement déroutant pendant le visionnage, ces ellipses sont totalement justifiées dans la manière d’apporter le message du film, les motivations des personnages et l’explication du contexte.

 

Matt Damon et Emily Blunt forment un couple délirant à l’écran, chacune de leurs rencontres fera fondre le spectateur. Ils restent naturels dans leur relation, le personnage d’Emily Blunt apporte la touche d’excentricité qu’il faut à l’alchimie du couple tandis que le personnage de Matt Damon joue le jeu, complètement subjugué par la jeune fille qu’il a devant les yeux. Malgré la touche fantastique, le film reste crédible et réellement encré dans notre réalité. Pas de mondes incroyables, de créatures fabuleuses, non. Ici, l’authenticité prime. Les décors, les costumes, tous les personnages sont d’apparence « normale », un parti prit très intelligent pour ne pas perdre le spectateur dans des délires auxquels il n’aurait pas cru. Tout le contraire du film The Box (par Richard Kelly, réalisateur de Donnie Darko) dans le même genre, qui n’aura pas réussi à rester sur la fin. Le dénouement parait quelque peu téléguidé, on aurait aimé une prise de risque mais ne boudons pas notre plaisir, L’Agence (The Adjusment Bureau) reste un très bon divertissement qui ne manquera pas de vous surprendre.

 

 



Par Sora

Commentaires

Partagez votre point de vue, commentez cette critique ou rédigez même votre propre critique !



Fatal error: Uncaught exception 'PDOException' with message 'SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1064 You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'Agence' ORDER BY id' at line 1' in /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_films.php:120 Stack trace: #0 /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_films.php(120): PDO->query('SELECT id, pseu...') #1 {main} thrown in /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_films.php on line 120