Affiche de Assassin's Creed : Brotherhood

Assassin's Creed : Brotherhood

Édité/développé par Ubisoft.
Plateforme(s) : PS3, Xbox 360, PC...







Après un second opus tout bonnement excellent, Ubisoft nous offre la suite des aventures de notre cher Ezio Auditore et celui ci aura fort à faire ! Entre le recrutement d'un nouvel ordre, la libération de la ville et des missions diverses à effectuer, notre pauvre Ezio ne saura plus ou donner de la tête. Ce que c'est dur la vie d'assassin !

On retrouve donc Desmond là ou on l'avait laissé à la fin de l'aventure précédente, fraichement échappé d'Abstergo et en cavale avec 3 compagnons faisant partie de l'ordre des Assassins de l'époque actuelle. Il est donc encore une fois contraint d'utiliser l'Animus pour revivre les souvenirs de son ancêtre italien, et oui car l'aventure d'Ezio est loin d'être finie ! On retrouve donc notre héros revenant au domicile de son oncle Mario (ça me rappelle un plombier ça...) afin de célébrer sa victoire, seulement les Borgia eux ne l'entendent pas cette oreille et décident d'attaquer la villa ou se trouve Ezio non sans laisser quelques morts derrière eux. Ce dernier doit donc partir pour Rome, entièrement contrôlé par Rodrigo Borgia, qui a entretemps accédé au rang de pape. Ezio aura donc pour mission de remettre Rome sur pied et de la débarrasser de l'emprise des Borgia.
Le scénario fait ainsi suite à celui entamé dans l'épisode précédent, on y retrouve un Ezio plus mature et surtout plus déterminé dans sa mission. Bien que moins complexe que dans les précédents opus, Brotherhood arrive à s'en sortir grâce à de nombreux rebondissements et quelques bonnes idées bienvenues lorsque l'on commence à s'ennuyer un peu.

Ce nouvel épisode garde le même gameplay que les précédents tout en y ajoutant quelques nouveautés qui permettent de le renouveler. On verra donc apparaître les tours des Borgia qu'il vous faudra détruire afin de diminuer l'influence de la famille sur la ville et vous permettre de rénover plusieurs boutiques telles que des forgerons ou encore des marchands d'arts. Mais la grosse nouveauté du gameplay est bien sûr le recrutement des assassins !
En effet dans cet opus, Ezio sera amené à rallier plusieurs personnes à sa cause afin de triompher de l'autorité des Borgia et devra donc pour cela former de nouveaux assassins. Il vous suffira pour cela de sauver un citoyen afin de le convaincre de rejoindre vos rangs, vous serez alors apte à envoyer divers assassins en missions à travers l'Europe ou encore de les appeler en renfort lors d'un combat ou simplement pour vous débarrasser d'un ennemi un peu trop gênant.
Comme dans le précédent opus, de nombreuses missions annexes viendront s'ajouter à la trame principale du soft, on pourra ainsi détruire certaines machines de guerre construites par Leonardo ou encore effectuer plusieurs contrats d'assassinats afin de récolter un peu d'argent que l'on pourra dépenser dans de nouvelles armes et de nouvelles tenues.

L'autre grosse nouveauté de cet opus est le multijoueur ! Terriblement prenant, il se compose de 3 modes distincts : le premier baptisé Traque vous attribue une cible qu'il vous faut tout d'abord repérer à l'aide d'une boussole puis l'assassiner, cependant vous êtes vous aussi une cible des autres joueurs et il vous faudra redoubler de vigilance pour éviter de vous faire tuer. Le second mode multijoueur est celui de la Chasse à l'Homme, le principe est très simple, il oppose 3 équipes composées de 2 joueurs devant éliminer les autres binômes et enfin le mode Alliance qui oppose 2 équipes composées de 4 joueurs qui seront tour à tour les chasseurs et les proies.

Brièvement visitée dans Assassin's Creed II, Rome est ici au centre de l'intrigue et devient la seule ville que l'on explorera durant toute la durée de Brotherhood. L'environnement modélisé est bluffant de réalisme et fourmille de petits détails, et on sera souvent amené à effectuer des missions dans le château Saint-Ange ou encore du coté du célèbre Colisée. Malgré une amélioration au niveau des visages, on sent que le moteur graphique utilisé s'essouffle un peu et de nombreux ralentissements viendront noircir les nombreuses scènes d'action du jeu. Néanmoins le tout reste quand même très agréable à regarder.

Du coté de la musique, Jasper Kyd récidive en nous livrant une nouvelle fois des thèmes splendides collant parfaitement à la Rome de la Rennaissance. Le doublage quant à lui reste toujours de très bonne qualité et on prend plaisir à retrouver Xavier Fagnon et Gilbert Lachance dans les rôles de Desmond et Ezio.

Sorti moins d'un an après le second volet on pouvait craindre que ce volet ne soit pas à la hauteur des précédents. Ubisoft nous prouve le contraire en offrant un lot de nouveautés intéressantes, une ville vaste et fourmillante d'activités et un multijoueur sacrément efficace et addictif. Certes on pourra reprocher au jeu certains bugs graphiques ou encore un scénario moins fouillé que celui des opus précédents, mais qu'importe ! On joue à Assassin's Creed et ça c'est bien !





Par Florian

Commentaires

Partagez votre point de vue, commentez ce test ou rédigez même votre propre test !



Fatal error: Uncaught exception 'PDOException' with message 'SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1064 You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 's Creed : Brotherhood' ORDER BY id' at line 1' in /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_jv.php:115 Stack trace: #0 /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_jv.php(115): PDO->query('SELECT pseudo, ...') #1 {main} thrown in /homepages/4/d332426586/htdocs/screen-play.fr/critique_jv.php on line 115