La Conclusion de Robin

Harry Potter c’est deux expériences. Une littéraire, et une filmographique.

A l’âge ou je commençais à peine à m’intéresser à la lecture (vers le CE2), les livres Harry Potter me sont offerts, et débutent alors une lecture passionnante, des trois premiers livres. Avec le quatrième c’est le gout de lecture qui se développe. Sans Harry Potter, je n’aimerai pas les livres comme c’est le cas aujourd’hui.
Et la lecture s’associe avec les souvenirs. Le cinquième, acheté le jour même et dévoré en quelques jours. Le sixième, dont on savait qu’un personnage important allait disparaitre. C’est des émotions, et cela aurait pu être facteur d’échec scolaire ! Combien d’heures à lire pendant la nuit ! Pendant les cours, sous le bureau…
Mais Harry Potter m’a donné le gout de l’école aussi. L’entrée au collège, c’est bien évidement l’espoir de recevoir la fameuse lettre, le lycée, c’est le sentiment d’être comme les élèves de Poudlard. Toute l’adolescence se compare à l’univers d’Harry Potter.

Avec le septième tome, c’est un cap. Je me souviens avoir été dans une librairie la veille de la sortie et avoir attendu jusqu’à minuit pour pouvoir être un des premiers à obtenir le précieux livre. Et avec la fin de la lecture, c’est une page entière (quel jeu de mot !) qui se tourne. 7 à 8 ans de lecture, où j’attendais le prochain Harry Potter, car c’était "la valeur sûre", "le livre qui nous fera forcément passer des bons moments dans quelques mois", où on connait les personnages, où on grandit avec eux.

La deuxième expérience est cinématographique.

Harry Potter à l’Ecole des Sorciers représente ma première rencontre avec le sorcier, et l’envie de découvrir l’univers. Avec les huit films, c’est des heures de recherche sur internet pour trouver la moindre petite photo ou vidéo. Et comme pour les livres, c’était agréable de se dire : "Bientôt le prochain Harry Potter".

Cela a contribué à ma passion pour la musique de films grâce au score de Williams et bien sur la découverte d’acteurs et actrices talentueuses que je suis avec plaisir désormais.
Les avant-premières, les bandes annonces, les critiques… Que des bons moments qui m’ont fait apprécier ces adaptations. Car si même rien ne vaut les livres, il faut avouer que cette saga est tout de même très bien construite, originale, et elle a su émerveiller toute une génération.


Pendant dix années, Harry Potter a changé beaucoup des choses. Cela m’a accompagné durant toute mon enfance et mon adolescence, et m’a fait découvrir des choses qui sont désormais essentielles pour moi.
Il est important de remercier J.K Rowling, qui nous a offert un monde magique, et David Heyman, le producteur qui a toujours cru au potentiel de ces livres, et a décidé de les adapter.






La Conclusion de Sven

Ce que Harry a représenté pour moi... Je m'imagine bien face à un journaliste, pendant l'attente d'une avant-première sur le red carpet, et là, les lumières s'éteignent, je suis seule face à cette question. Silence total.

Ce que Harry a représenté pour moi pendant toutes ces années c'est simple : je crois en la magie. Sérieusement, j'ai juste trouvé des amis imaginaires de plus ! Ils m'ont quand même accompagnés pendant toute mon enfance et adolescence .

J'ai découvert une nouvelle vision du cinéma. Je me suis rendue compte à quel point un film pouvait être important dans ma vie, je m'en suis rendue compte à la sortie du sixème film quand ils ont repoussé la date de sortie. BLAGUE. J'ai cru mourir !

Plus sérieusement… Harry Potter est une saga qui aura marqué beaucoup de gens, mais certains plus que d'autres, j'en fais malheureusement partie, et ça veut dire que si j'ai des enfants, ils seront fans ou devront quitter la maison !

On devrait tous avoir une saga qui change notre vie ! Bon ok, j'en ai deux en comptant Star Wars, mais Harry Potter, j'y ai mit ma passion depuis le début et je compte ne jamais la reprendre !

Harry Potter for life !






La Conclusion de A.L.C.

Harry Potter, c'est tout simplement ce qui m'a fait lire. Avant, ouvrir un livre et devoir le lire était une phobie, puis j'ai découvert La Coupe de Feu qui m'avait déçu au cinéma. Harry c'est la passion de ma jeunesse, les films et les livres que j'attendais, car Harry grandissait avec nous. C'était l'évènement qui me faisait attendre jusqu'à 4h du matin pour une bande-annonce, c'était une réunion avec mon père, mon frère, mes amis... Harry Potter m'a littéralement et littérairement changé ma vie. J.K. Rowling est une mère pour beaucoup d'entre nous, et elle ne doit pas se rendre compte de combien nous lui sommes redevables.






La Conclusion de Sora


Par Screen-Play Team





Commentaires

Que pensez vous de ce dossier ? Réagissez !



Ajouter un commentaire








Question aléatoire (antispam) : Paris, capitale de la ?
Réponse :